À quoi pensent les coureurs quand ils courent ?

by Cyrille on 04/04/2012

Je ne sais pas pour vous, mais c’est une question qu’on m’a souvent posée. « Tu cours pendant 3h ? Mais à quoi penses-tu pendant tout ce temps-là ?« .

Difficile de répondre à ça. La pensée va et vient, on se concentre tantôt sur sa foulée, tantôt sur l’ordre du jour d’une prochaine réunion, et puis tout à coup, boum ! on vient de trouver une solution à une situation qui nous préoccupait depuis plusieurs jours. On devient super positif !

L’esprit vagabonde comme on dit, aidé par la libération de quelques hormones. Le temps passe différemment, la pensée n’est plus linéaire !

Que se passe t’il dans la tête des athlètes ?
Voici quelques exemples relevés dans le journal Rue 89

Yohann Diniz (marcheur, deux fois champion d’Europe)
« En entraînement, tu penses à l’objectif que tu t’es fixé, souvent aux Jeux olympiques. Toute l’année on met en place ces schémas de course et le jour J le cerveau les pense automatiquement.”

Adrien Cassagnes (marcheur sur 10K, sélectionné en équipe de France)
« Je me récite les verbes irréguliers »

Christelle Daunay (championne de France sur 5000m et record sur marathon en 2h24):
« J’écoute mes sensations, la vitesse à laquelle je vais pouvoir accélérer. Une course, ce n’est pas une balade. Il y a même un peu de maths à faire parfois, notamment sur les temps de passage pour voir si on est encore bon. »
« Au marathon de Chicago, j’ai pensé aux gens de ma famille qui étaient devant leur ordi et regardaient la course. »

Eryk Clavery (champion en trail)
« À l’entraînement, on pense aux tracas, aux plaisirs de la vie, à sa situation de famille, aux histoires de couple. En compétition, je me concentre sur mon épreuve, mon ressenti et ma façon de courir. »
 » J’ai tendance aussi à m’imaginer des situations: je me vois le premier à franchir la ligne, j’ai les bras levés de la victoire. »

Et vous, à quoi pensez-vous quand vous courez ?

Vous avez aimé ? Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.


 

  • Marifourmis

    Je jogg 2 fois 5km par semaine (pas un gros entrainement, mais c’est déjà ça)…pendant ce temps, j’en profite pour penser à des lectures que j’ai fait, des moments passés ou à venir avec les enfants/conjoint. Souvent, je papotte avec mon amie qui jogg avec moi: on met à jours nos pottins. Je pense à mes foulées, au parcours qu’il me reste à franchir…Bref: c’est un petit moment de détente pour refaire le monde, pour revisiter des beaux moments et pour me concentrer sur divers aspects de ma vie.

    • Bravo pour ces 2 x 5K, c’est pas rien !! C’est vrai que courir en groupe offre cette chance de pouvoir échanger avec des partenaires. C’est d’ailleurs toujours assez sympa. J’ai même remarqué qu’il n’y a pas de gêne entre coureurs. Parfois on court et sans forcément parler tout le temps, il n’y a pas de silence gêné, on se comprend… On est en communication  sur un autre mode …. AH! J’adore la course à pied ! :)
      Revisitez les bons moments, c’est un bon point ! Moi aussi je fais  ça…

  • Mimi

    …à mes vieux péchés, à ceux que je commettrai dans l’avenir, à mes prochains billets, à ma vie présente et celle dont je rêve. Sur un 10k, il m’est déjà arrivé de compter le nombre de voitures rouges ou bleues que je croisais (p.s. pour les rouges c’est 42…) :)

    • Ce matin, sur 12 K j’ai croisé 2 autos… ni bleues, ni rouges. J’ai perdu ? ;) Sinon après 35-37 minutes de course c’est assez systématique, les ondes positives déboulent, tout paraît possible! C’est le moment de faire des plans pour l’avenir ! Hahaha!

  • Roxanne

    Je pense à la chance que j’ai de me sentir bien et  de pouvoir courir. J’ai une pensée pour chaque personne de mon entourage qui aimerait être à ma place mais que la vie n’a pas choyée en ce sens. Puis je prépare des cours pour mes élèves, je redécore dans ma tête ma salle de bains…

    • Tiens ? La salle de bain… jamais pensé à ça. Bonne idée ! :)
      Merci.

  • Oce

    Bonjour,
    Ton article et ton blog ont attiré mon attention! Et pour cause, je suis étudiante, et l’objet de mon mémoire est le travail mental, introspectif de la course à pied… Bref à quoi pense t on quand on cour? 
    Dans ce mémoire je me base sur des témoignages de coureurs. Je demande aux coureurs de s’enregistrer durant leurs entraînements.
    Du coup je me demandais étant donné que tu es sensible à cette question si tu voudrais jouer le jeu, t’enregistrer pendant un de tes entraînements…
    Ton témoignage m’aiderait vraiment…
    J’invite par ailleurs les lecteurs de ton blog s’ils le souhaitent à participer à l’expérience….
    Merci
    Océ

Previous post:

Next post: