Atteindre l’état second, « la zone »

by Cyrille on 10/04/2012

Marathon de Paris dans 5 jours, marathon de Boston dans 6 jours. On doit être quelques dizaines de milliers à avoir de la difficulté à penser à autre chose cette semaine… J’écrivais hier à une amie que j’allais être « en roue libre » cette semaine. Ça commence ! Première préoccupation ce matin : trouver d’urgence quelque chose de positif à me mettre sous les yeux.

C’est venu du « flow« .

Le « flow », littéralement « le flux » en anglais, est l’état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement immergée dans ce qu’elle fait, dans un état maximal de concentration. Cette personne éprouve alors un sentiment d’engagement total et de réussite.

À travers les expériences et les témoignages de quelques sportifs de haut niveau, un article de Rue 89 explore le concept de  « flow », le fait « d’être dans cette zone » .

Je voulais du positif ? En voilà ! Morceaux choisis :

  • « Ce n’est pas un état dans lequel on se met, c’est un état qu’on trouve. »
  • « Quand on y est [dans la zone], la perception du temps est altérée. »
  • « ‘Ce n’est pas une extase, mais c’est une sorte de transe. On ne ressent plus la douleur par exemple. »
  • « C’est un moment où l’individu contrôle toutes ses pensées, toutes ses actions. Et pendant ce moment, le sujet a l’impression d’accomplir parfaitement chacun de ses gestes. »
  • “Il faut atteindre un état de sérénité, savoir qui l’on est, et si on a des doutes, les transformer en forces.”

Et puis ces quelques mots de Stéphane Diagana (ancien champion d’athlétisme) : « On a l’impression qu’on a le temps. Comme si l’action ralentissait le temps. Être dans la zone, c’est un moment de grâce, de plaisir intense où on a l’impression que c’est facile. C’est une question de disponibilité.  »

Voilà qui est clair ! Ami(e)s coureurs, coureuses, rendons nous disponibles et transformons nos doutes en forces !

Aïe aïe aïe… plus que 6 jours ! ;)

Pour en savoir plus :
http://www.rue89.com
http://fr.wikipedia.org
http://www.nytimes.com (attention, à se garder pour la soirée : 11 pages !)

Vous avez aimé ? Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.


 

  • Eric

    Très bonne inspiration ce matin Cyrille!  Elle fait parfaitement éco à la semaine de « Zénitude » en course que je viens de vivre!

    Après des intervalles ou j’ai particulièrement poussé mercredi dernier et dont les résultats était mitigés, j’ai réalisé que mon approche était trop forcée et que je devais revenir à un état plus naturel, plus calme, plus Zen lorsque je courrais.  Un état que je touchais assez souvent, mais de manière plus instinctive.  Là j’ai décidé de mettre en pratique cet état zen pour courir sans forcer! 

    Dès le lendemain les résultats étaient au rendez-vous! Après quelques km relax, j’atteignais ma vitesse de croisière sans aucun sentiment de panique ni d’urgence.  Un 13km à 4:29 de moyenne.  Ensuite un 19km (4:19; avec 2 x 6 km à 4:08/km et 4:09/km), un autre 13k (4:20) et la consécration de cette nouvelle attitude, hier, lors de ma longue, 32km, ou tous mes km se sont situé entre 4:21 et 4:35!  Les seuls km en haut de 4:30 était du au vent.  Meilleur encore, mon dernier 5k fut plus rapide que mon premier, avec une légère accélération sur le 32e à 4:22!  Moyenne du 32k: 4:27/km.

    L’une des révélations de cette longue, les km m’ont semblé passer rapidement!  C’était la première fois, lors d’une une longue, que j’étais surpris par la petite musique de ma Garmin qui annonçait la fin d’un autre km… »déjà »!  Le temps était altéré!

    Ce n’est pas encore « LA Zone » des athlètes d’élites, mais très certainement un état qui s’y approche!

    Un état que je vais continuer de rechercher, d’apprivoiser et de cajoler!

    Éric

    • Génial Éric.
      J’y crois beaucoup. Une fois entraîné, il faut du zen, du relaxe, du décontracté, appelons ça comme on veut, mais c’est comme ça qu’on se dépasse. Tout sauf crispé ! Laissons le corps parler, il sait ce qu’il a à faire, il sait quand il peut accélérer et maintenir un régime rapide. As-tu entendu parler de ces coureurs qui laissent tomber leur GPS le jour de la course ?… j’en suis pas là, mais je devrais peut-être.

      En tous cas bravo pour ta semaine d’entraînement. Méchante moyenne sur 32k à l’entraînement et le tout en douceur… Wow. Ça aussi c’est très inspirant. Merci.

      Mes chances de te suivre à notre prochaine rencontre s’amenuisent lentement… Me salueras-tu en me dépassant ? Hahaha! ;)

      Et puis, à chacun sa zone ! La nôtre vaut certainement celle des athlètes d’élite !
      Au grand plaisir de te retrouver sur un parcours ici ou là.

    • Génial Éric.
      J’y crois beaucoup. Une fois entraîné, il faut du zen, du relaxe, du décontracté, appelons ça comme on veut, mais c’est comme ça qu’on se dépasse. Tout sauf crispé ! Laissons le corps parler, il sait ce qu’il a à faire, il sait quand il peut accélérer et maintenir un régime rapide. As-tu entendu parler de ces coureurs qui laissent tomber leur GPS le jour de la course ?… j’en suis pas là, mais je devrais peut-être.
      En tous cas bravo pour ta semaine d’entraînement. Méchante moyenne sur 32k à l’entraînement et le tout en douceur… Wow. Ça aussi c’est très inspirant. Merci.
      Mes chances de te suivre à notre prochaine rencontre s’amenuisent lentement… Me salueras-tu en me dépassant ? Hahaha! ;)
      Et puis, à chacun sa zone ! La nôtre vaut certainement celle des athlètes d’élite ! Au grand plaisir de te retrouver sur un parcours ici ou là.

  • Laurene

    Allez, crois en toi, tu vas réussir et prendre du plaisir!! Je penserai à toi et à tous les autres marathoniens (nes)
    lolo

    • Merci lolo :)
      À chacun ses 42K… C’est mon tour cette fois !!
      Du plaisir c’est sûr (!) faut juste que ça commence bientôt. :)

    • Merci lolo :)
      À chacun ses 42K… C’est mon tour cette fois !!
      Du plaisir c’est sûr (!) faut juste que ça commence bientôt. :)

  • Mimi

    La force du mental Cyrille…je fais office de pom-pom girl et te dis: GO CYRILLE GO !!! :)

    • Ok, j’y vais !! Woohoo!Merci. :) 
      (Attention au genou quand même, c’est violent ça pom-pom girl!)

    • Ok, j’y vais !! Woohoo!
      Merci. :)
      (Attention au genou quand même, c’est violent ça pom-pom girl!)

  • Francois

    Sur 74 marathons à vie, j’ai ressenti cet état de grâce pas plus que 5 fois. C’est rare que ça arrive mais lorsque c’est le cas, c’est merveilleux. On survole alors le marathon avec facilité et on termine en force. Je comprends pourquoi tu essaies de visualiser cela cette semaine.

    • 74 marathons ?? My god!! Quelle expérience de coureur, si j’ai des questions, j’irai te consulter :) Donc c’est possible de se retrouver dans cet état, tu confirmes. Pourvu que… ;)

  • Cyndie Morin

     Il est dit que cet état de trans du coureur serait un état d’hypnose….Parfois , il est possible d’éprouver ce même genre de sensation en voiture sur un long trajet. On ne voit pas le temps passer parce que qu’il y a une période de temps où l’on serait hypnotisé naturellement.

    • Wow… l’état de grâce. Bien hâte que ça m’arrive sur un marathon. Je continue l’entraînement alors ;)

Previous post:

Next post: