Bien gérer sa course

by Cyrille on 03/10/2012

On ne peut plus le cacher, si l’automne n’est pas là, il arrive à un bon pace ! J’aime courir l’automne… mais j’aime aussi courir l’hiver, le printemps et l’été ! Pas très original le gars finalement :)
Pourtant la saison de course n’est pas terminée. L’année a été exceptionnelle, mais le temps n’est pas encore au bilan (ça viendra !) il en reste quelques-unes.

Dans mon cas ce sera une course relai à Saint-Hyacinthe (7 octobre), le 10 km du Parc Lafontaine (14 octobre), le demi-marathon de Magog (28 octobre). Ensuite ?… on va bien se trouver une autre dernière !! ;)

Trois courses enregistrées donc encore… et je ne suis pas le seul. Ça court partout, tout le temps et de plus en plus. Pendant que je courrai à Saint- Hyacinthe (QC) avec quelques centaines de coureurs, plus de 45 000 autres fouleront l’asphalte de Chicago (IL). Go Julie ! Go Jeanne !!

Alors pour ces derniers rendez-vous de la saison, quelques rappels pour bien gérer sa course et économiser ses forces pour mieux finir.

Trouver le bon paquet ou le bon coureur à suivre. Le départ des courses est toujours un peu chaotique. Ça part vite, il faut éviter les chutes, on se laisse parfois trop entrainer au-delà de ses capacités, ou alors inversement, on est obligé de zigzaguer entre les coureurs en perdant beaucoup d’énergie. Il faut trouver au plus vite le groupe de coureurs « au bon rythme ». N’oubliez pas que deux coureurs, c’est déjà un groupe !

Une fois le bon groupe trouvé, essayez de rester « cacher » le plus longtemps possible.
En restant dans le sillage, on s’économise. À un moment ou à un autre on se relayera, ça relancera le rythme, ce n’est pas mauvais, mais le plus longtemps on peut rester dans le sillage, le plus on s’économisera et le mieux on finira.

Pendant la course, essayez de rester le plus régulier possible (cruise control enclenché) et de changer le moins possible de trajectoire. Toujours s’économiser ! Dans les ravitaillements, pensez à l’avance à ce que vous allez faire. Le moins de surprise possible… N’oubliez pas que boire ou manger fait grimper le rythme cardiaque. À la sortie du ravitaillement, retrouvez le rythme dès que possible. Il est normal que vous ayez parfois du mal à faire redescendre la fréquence cardiaque à un niveau confortable. Je vis ça à chaque fois, mon cœur s’emballe, je perds le souffle, mais ça revient toujours :) Ne lâchez pas !

C’est toujours bon d’avoir un plan de course, une tactique. Même si vous courez sans vous préoccuper du chrono, c’est déjà une tactique en soi ! Le respect du plan rassure. Les kilomètres filent et vous restez dans « votre plan », selon l’effort que vous vous étiez fixé. Un demi-marathon ou un marathon se joue toujours dans les derniers kilomètres.

« S’économiser, c’est courir très exactement à la vitesse qui permet de rallier l’arrivée le plus vite possible sans prendre le risque d’une quelconque défaillance. Tout un art ! » Pascal Sylvestre

Ne pas trop penser. Vous vous êtes entraîné fort pour être ici, votre corps est prêt, l’environnement vous aide (énergie des autres coureurs, public nombreux, ambiance, etc)… ne laissez pas votre cerveau vous trahir.
Ne pensez pas, évadez-vous, laissez votre corps vous surprendre et courez !

Bonnes dernières à toutes et à tous,
Chicago, Saint-Hyacinthe, même combat ! ;)

Vous avez aimé ? Ne manquez pas le prochain …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.

  • Dominic Baril

    C’est vrai qu’on finit toujours par trouver une autre dernière,  hereusement pour la CAP, contrairement au autres dépendances c’est bénifique.  Ma dernière était supposé être Granby, me voilâ rendu à Magog, quelle sera ma prochaine destination ??

    • Sans doute la course du Père Noël en décembre !! :) T’es rendu accro 
      Dominic !!

  • Johann

    Avec les courses d’automne je me demande toujours qu’elle sera le temps…. Pour ma part, j’ai Morat-Fribourg ce dimanche  le marathon de Lausanne le 28 octobre (mon premier marathon !!!!) et Christmas Midnight Run mi-décembre….après on verra ma forme pour glisser encore 2 ou 3 courses entre-deux. Bonne chance pour tes courses !!! Et merci pour tes blogs :o)

    • Merci Johann. Premier marathon !! Woohoo!! À Lausanne en plus, ça doit être beau. L’énergie des montagnes et du lac. Profites en un maximum :) Tu nous en redonnes des nouvelles le 29 octobre ? ;)

  • Francois

    Moi je termine mon année avec le marathon de  Manchester le 4 novembre. Je fais durer le plaisir le plus longtemps possible. Et après, il y aura toujours les sorties de groupe hivernales du dimanche matin. 

    • Attention à Manchester François, on m’a dit que c’était en côtes pas mal!! … Remarque ça fait durer le plaisir aussi :) 

  • Michaux Helene

    et oui !!! apres l’automne ce sera l’hiver et rdv meme le 1er janvier à Mont Royal pour une course http://www.facebook.com/events/332760410143162/
    !!!!

Previous post:

Next post: