Bien s’alimenter pour courir l’hiver

by Cyrille on 29/01/2012

Je suis définitivement un “coureur du froid”. J’habite le Québec, ça aide ;) Mon pic d’entrainement arrive en janvier-février de chaque année, c’est là que j’enfile les kilomètres, les intervalles en côtes, les longues sorties du dimanche, dans l’immensité blanche.

Mais l’hiver entraîne plusieurs changements physiologiques. S’il est nécessaire de se préparer physiquement (étirements, préparation musculaire,…), il faut également bien penser son alimentation pour éviter les carences durant cette période où l’organisme se retrouve dans des conditions d’environnement inhabituelles. J’ai trouvé quelques conseils intéressants sur le site i-dietetique.com.

Qui dit augmentation des dépenses caloriques… dit fourniture supplémentaire d’énergie !

Exercer des efforts physiques en résistant aux basses températures augmente considérablement l’utilisation d’énergie par l’organisme : une centaine de kcal supplémentaire par heure par rapport à une activité pratiquée à 20 degrés. Il sera donc nécessaire de couvrir cette augmentation de dépense énergétique avec des aliments ayant en plus un bon rapport quantité/énergie.
Il faut privilégier également les petits déjeuners mais ne pas oublier les incontournables glucides complexes (pain, pâtes, riz….) même en cas d’activités réputées à tort moins consommatrices d’énergie (ski de fond, randonnée, raquettes).

Manger gras pour lutter contre le froid ? Une idée reçue
Il faut « tordre le cou » à cette idée reçue qui affirme qu’il faut manger gras pour lutter contre le froid. Seuls l’habillement et la contraction musculaire, donc le mouvement, sont efficaces.

Pour pallier à l’oxydation : les fruits et légumes
Privilégiez la consommation régulière de fruits et de légumes frais (véritables antioxydants naturels). Les aliments qui contiennent le plus d’antioxydants sont ceux riches en vitamines, notamment en vitamine C (oranges, clémentines, kiwis en fruits de saison) et en vitamine E (huiles végétales). 5 fruits et légumes par jour sont donc préconisés.

Une bonne condition physique passe aussi par l’assiette.
À ne pas oublier!

À demain :)

Source : www.i-dietetique.com

Vous avez aimez ? Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.

Previous post:

Next post: