Comment ne pas régresser

by Cyrille on 01/05/2012

Comme coureur, on travaille fort pour progresser! Alors pas question de régresser, right ?! Pourtant, j’ai l’impression que cette menace plus ou moins diffuse plane dans un coin de la tête de chaque coureur ….

Gilles Dorval est entraîneur professionnel en course à pied. Il répond précisément à cette question d’un internaute sur http://www.lepape-info.com/

« Après de rapides progrès, bon nombre de coureurs connaissent une phase de stagnation,  voire de régression. » Ha! On n’aurait donc pas tout à fait tort de s’inquiéter…

L’entraîneur présente quelques principes fondamentaux pour éviter le phénomène. C’est très simple, il suffit de respecter :

1- La régularité dans la fréquence des entraînements
Ça, c’est bien clair : si on planifie 3 séances hebdomadaires, il faut s’y tenir.

2- La variation des allures de travail
C’est un point bien intéressant. L’entraîneur rappelle qu’il ne faut pas délaisser les allures lentes. Pourtant, plus on progresse, plus on a tendance à privilégier la vitesse ou les exercices spécifiques (comme les intervalles). Or, « sans footing en endurance fondamentale : pas de progrès à moyens ou longs termes. » ! Voilà la clef :)
D’ailleurs, si on veut ajouter une 4e séance à sa semaine, Gilles Dorval conseille vivement qu’elle soit obligatoirement une sortie de 45 minutes … en endurance. Tout est dit!

3- Le respect des allures de travail
Bien sûr il faut aussi « ajuster  les allures de travail en fonction du niveau de forme et ne pas chercher à aller plus vite que les vitesses préconisées ».

Plus de détails, notamment une explication détaillée des 3 séances par semaine, à l’adresse http://www.lepape-info.com
Bon footing … lent. ;)

Vous avez aimé ? Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.


 

  • Francois

    C’est le secret de ma longévité.

Previous post:

Next post: