En course à pied, 40 ans n’est pas égal à 2 x 20 ans !

by Cyrille on 23/01/2012

Les années passent, le corps se transforme, il faut savoir courir avec son âge pour pouvoir courir longtemps.

En effet, avec l’âge, les capacités de récupération diminuent. Le coureur n’est plus en mesure de supporter les mêmes charges de travail qu’à 25-30 ans. Il est donc important d’ajuster le contenu de vos entraînements, à commencer par les allures de travail lors des séances de VMA ou de fractionné.

Quelques conseils du coach :

Lors des séances de VMA

Après 40 ans, le VO2max du coureur commence à baisser de manière inexorable. Afin de freiner sa chute, il est conseillé de continuer à programmer un peu de travail de type VMA à travers des séances de VMA longue (efforts supérieurs à 1mn d’effort et réalisés à 95% FCM). Evitez les séances à 100-105% VMA dont l’intensité sollicitera  davantage vos muscles et accentuera les risques de blessures.

Pensez aussi à remplacer vos séances « classiques » de VMA par du travail de fartlek en nature, où vous vous laisserez guider par vos sensations.

Lors des séances à allure spécifique 10 km, semi-marathon ou marathon

Ces  séances devant être réalisées  à l’allure de votre meilleur chrono récent sur la distance, elles s’adapteront automatiquement à la forme du moment. Lors des  séances spécifiques, ne cherchez pas à aller plus vite qu’à cette allure.

Pour limiter tout risque de surrégime, vous pouvez aussi gérer ce type de séances en vous basant sur la fréquence cardiaque.
Pour le semi-marathon : 85-90% FCM
Pour le marathon : 80-83% FCM

Pensez aussi à programmer une journée de repos après chacune de vos séances de fractionné, suivi d’un footing en endurance fondamentale.

Choix des épreuves

A votre âge, il est préférable de privilégier les footings en endurance fondamentale (70-75% FCM) et le travail de fractionné à allure modérée (80-90%F CM). Choisissez donc des épreuves dont la préparation sollicite en priorité ces allures : semi-marathon, marathon et trail.

Quelques conseils pour courir longtemps et sans blessures….

À vos runnings, get set, GO!

Vous avez aimez ? 
Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.

Previous post:

Next post: