La course à pied contre le cancer du sein

by Cyrille on 03/02/2012

Une nouvelle de l’Agence France Presse sur la course à pied, ça ne se rate pas. Mais quand en plus c’est pour en faire la promotion pour contrer les récidives du cancer du sein, c’est à diffuser largement !

Voici le texte de Véronique Martinache de l’AFP.

L’Institut Curie lance le sport sur ordonnance contre le cancer du sein

PARIS — L’Institut Curie vient de lancer, en partenariat avec une association de professeurs de sport, un programme pilote d’activité physique pour réduire le risque de récidive après un cancer du sein, tout en facilitant le retour des femmes à une vie normale.

Le cancer du sein est un cancer pour lequel le bénéfice d’une activité physique modérée à soutenue, régulière, a été effectivement démontré par des études comparatives sur des groupes importants de patientes. Associée à une alimentation saine, elle permet de réduire notablement le risque de rechute.

Activ’, le programme pilote lancé par l’Institut Curie et l’association Siel Bleu, s’inscrit dans le plan de surveillance mis en place une fois le traitement intensif du cancer du sein (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie) terminé, autrement dit « l’après-cancer ».

Neuf femmes sur dix, traitées pour un cancer du sein localisé, sont toujours en vie 5 ans après le diagnostic.

Pour ces femmes, l’enjeu de la surveillance est bien sûr de repérer au plus vite une possible rechute, mais aussi d’identifier d’éventuelles séquelles des traitements. Il s’agit aussi de les aider à reprendre le cours de leur vie, dans les meilleures conditions possibles pour éviter une récidive.

Pour le Dr Laure Copel, cancérologue à l’origine d’Activ’, la reprise (ou la découverte) de l’activité physique a le double avantage de « limiter le risque de rechute » et de participer à la « réhabilitation », le retour à une vie normale.

Les femmes sont reçues par un professeur « d’activité physique adaptée » de Siel Bleu, pour un bilan individuel. Ce professionnel fait le point de leurs capacités, de leurs motivations… En fonction de ces différents critères, et en tenant compte des éventuelles contre-indications ou précautions particulières, il leur propose un programme sur-mesure de trois séances de 45 minutes par semaine et lui remet un « carnet de suivi ».

« Ce sont essentiellement des activités d’endurance », a précisé Fanny Rochet, en charge d’Activ’ pour Siel Bleu : marche, natation, course à pied, vélo, danse… Pour celles qui le souhaitent, l’association propose des cours collectifs de type cardio-training (step, renforcement musculaire…) pendant 12 semaines.

La majeure partie des coûts (150 euros) est prise en charge par l’Institut Curie, et une participation de 30 euros est demandée aux femmes. Le programme pilote doit concerner une centaine de femmes. A terme, l’Institut Curie et Siel Bleu espèrent trouver des partenariats pour pérenniser le financement.

Vous avez aimez ? Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.

Previous post:

Next post: