S’entraîner sur une piste d’athlétisme

by Cyrille on 30/04/2012

J’ai rarement eu la chance de courir sur une piste de 400 mètres, mais à chaque fois que j’ai pu le faire, ça a été un vrai plaisir. Il y a quelque chose de « reposant  » (!) sur une piste ;)
Tout y est contrôlé : la surface, la distance. On n’a plus qu’à s’occuper de soi même et être régulier. C’est très intéressant à place dans un plan d’entraînement.

Un simple tour de piste de 400 mètres correspond à un effort de sprint prolongé qu’on peut utiliser de différentes façons et qui permet donc de se préparer pour toutes sortes de distances : 5km, 10 km, demi, marathon, mais aussi ultra. Le 400m permet de courir sur un rythme rapide sachant que cela ne dure pas très longtemps. C’est une très bonne façon de travailler son allure et de faire évoluer sa vitesse maximale aérobie (VMA).

Pour des intervalles sur piste, on peut faire des séances très dynamiques comme par exemple 6 fois 400 m avec une récupération de 200m en footing. Pour les débutants, on peut commencer par 4 x 400m et 400m de footing pour récupérer complètement.

Dans le cadre de la préparation d’un 5km ou d’un 10km, on allongera les séances : 8 à 10 x 400 mètres avec une récupération de 200 m en footing par exemple.

Et puis, pour les longues distances, on peut augmenter encore le volume de la séance, par exemple : 15 à 20 fois 400 mètres avec 200 m de récupération en footing ou 400 m si besoin. La vitesse choisie (l’intensité qu’on mettra dans les 400m) sera fonction de la distance qu’on prépare.

Pour l’avoir testée en préparation marathon, je peux dire que la formule 2 séries de 10 x 400m avec 200m de récupération et 5′ de footing léger entre les 2 séances est très efficace. C’est bon pour les corps, mais c’est aussi très bon pour le mental. Ça aide à se concentrer sur le moment présent. Si on pense trop à la deuxième série alors qu’on peine un peu sur le 5e 400m de la première série, on n’a beaucoup de mal à finir… C’est donc un effort sur soi même, un exercice de concentration qui paiera certainement le jour de la course.

D’autres distances sont bien sûr possibles pour un entraînement sur piste (100m, 200m, 800m, 1000m, voire 3000m). On peut varier les plaisirs à l’infini ! :)

Coureurs sur route, ne vous laissez pas intimider par les couloirs et la couleur de la piste. N’hésitez pas à aller visiter celle qui est proche de chez vous, ce sera tout bénéfice pour votre entraînement!

Vous avez aimé ? Ne manquez pas le prochain article …

Laissez votre adresse pour le recevoir directement par courriel. Vous pouvez vous désabonner en un seul clic.

  • 100/100 pour la piste mais ici a shawinigan la piste est rendu un peu loin !

    • Merci Yves. C’est vrai que c’est bon la piste. On devrait s’en faire un peu plus souvent… De Sutton, c’est Shawinigan qui paraît loin.  Mais si la piste vaut le déplacement, allons-y! ;)

  • Mimi

    Je n’ai jamais couru sur piste depuis que j’ai débuté la course à pied. À essayer donc. Si ça varie les plaisirs et que c’est bon pour le mental, je suis là ! 

    • À essayer dès que possible Mimi. Ça construit le caractère !

  • Trainingforboston

    J’adore le travail en piste, mais je n’en ai pas fait cette année encore. Ça ne saura tarder. Mais j’ai fait un marathon sur une piste de 154 mètres en janvier. Pas mal hein !

  • Jankov_13

    Je voulais demander…  si dans le  1er couloir un tour est egale a 400m…. combien de metres il y a dans un tour si nous sommes dans le 6em couloirs ? 

    • Le 6e couloir mesure 437,70 m. Pour plus d’info sur le sujet : 
      – http://entrainement-sportif.fr/longueur-couloirs-piste-athletisme.htm
      -http://www.sportnat.com/100km/FAQ/couloirs-piste.html
      Bon run :)

Previous post:

Next post: